Les informations importantes à
connaitre avant de souscrire
Sommaire
Devis et adhésion en direct
Comment adhérer
Détails des prestations
Généralités sur la protection sociale
Vous allez être hospitalisé(e) :
La marche à suivre !
Le coût de la chambre particulière
Résilier un contrat d'assurance
Les tarifs des chirurgiens
Les dépassements d'honoraires
Les Affections Longue Durée (ALD)
La foire aux questions
Qui sommes nous ?
Nous contacter






La marche à suivre en cas d'hospitalisation

Que votre séjour ait lieu en clinique ou en hôpital, que votre hospitalisation soit complète de jour ou à domicile, vous devrez présenter certaines pièces justificatives. Votre enregistrement vous permettra de déclarer votre hospitalisation à votre caisse d´Assurance Maladie et, si nécessaire, à votre employeur.


L´hospitalisation à temps complet ou hospitalisation complète.
L´hospitalisation à temps complet (ou encore à temps plein) est l´hospitalisation durant laquelle vous êtes hébergé à l´hôpital et installé physiquement dans un lit. Vous passez au moins une nuit à l´hôpital.
Si vous êtes hospitalisé du lundi au vendredi, vous bénéficiez d´une hospitalisation de semaine.

L´hospitalisation à temps partiel.
L´hospitalisation à temps partiel est une alternative à l´hospitalisation classique.
Les structures d´hospitalisation à temps partiel, de jour ou de nuit, permettent de dispenser l´ensemble des soins hospitaliers sur une seule journée ou, par séquence, sur un ou plusieurs jours de la semaine. Il peut s´agir d´examens, de surveillance médicale (psychiatrie), de réadaptation, de séances de dialyse, etc. Si un acte chirurgical est pratiqué durant cette hospitalisation, on parle de chirurgie ambulatoire.
Les services d´hospitalisation de nuit accueillent et traitent des malades dont l´état de santé n´exige qu´une hospitalisation nocturne. Ils concernent essentiellement des services psychiatriques.

L´hôpital de jour ou la chirurgie ambulatoire.
En hôpital de jour ou en chirurgie ambulatoire, votre admission, votre traitement et votre sortie se font le même jour. Cette modalité de soins vous permet de regagner votre domicile le jour même du traitement et vous évite de passer une ou plusieurs nuits à l´hôpital.

Quels types de séjour à l´hôpital ?
L´objectif de l´hôpital de jour est de fournir une prise en charge médicale concentrée à des pathologies qui, sans justifier une hospitalisation complète, nécessitent des soins ou des examens ne pouvant être pratiqués en consultation externe (investigations pour le diagnostic d´une maladie, des bilans de surveillance des soins chirurgicaux et des interventions chirurgicales, des soins médicaux...).

L´hospitalisation à domicile (H.A.D.).
L´hospitalisation à domicile (H.A.D.) peut être une alternative à une hospitalisation prolongée. Elle permet d´assurer, à votre domicile, tous les soins médicaux et paramédicaux prescrits par votre médecin. Vous pouvez être admis en H.A.D. sur prescription médicale : après une consultation hospitalière, à la suite d´une hospitalisation ou sur proposition de votre médecin traitant après accord du médecin coordonnateur de l´H.A.D.L´admission est prononcée sur la base d´un projet thérapeutique, c´est-à-dire d´un programme de soins et d´accompagnement individualisé, sur avis favorable du médecin coordonnateur de l´H.A.D.

Votre séjour à l´hôpital.
Que vous soyez salarié, demandeur d´emploi ou bénéficiaire de la Couverture maladie universelle (C.M.U.), vous devez présenter certaines pièces justificatives pour votre admission et déclarer votre hospitalisation à votre employeur ainsi qu´à votre caisse d´Assurance Maladie.
Choisir votre établissement de santé.
En dehors des cas d´hospitalisation d´urgence, vous pouvez vous faire soigner dans l´établissement hospitalier de votre choix, aussi bien public que privé. L´essentiel est de donner la priorité à la qualité des soins.
Si vous n´êtes pas déjà suivi en consultation externe par un établissement hospitalier, le plus sage est de demander conseil à votre médecin traitant. Il saura vous indiquer un établissement ou un service adapté à vos besoins.
Toutefois, sachez que certains établissements pratiquent des tarifs supérieurs aux tarifs en vigueur. Si vous choisissez ce type d´établissement (une clinique non conventionnée, par exemple), les frais restant à votre charge seront donc plus élevés.

Votre entrée à l´hôpital.
À votre arrivée à l´hôpital, et en dehors des situations d´urgence, votre dossier doit être enregistré par le service des admissions.
Pour cela, vous devez obligatoirement fournir les pièces suivantes :
- votre carte Vitale mise à jour ;
- votre carte ou attestation de complémentaire santé ou mutuelle ou bien l´attestation de vos droits à la Couverture maladie universelle (C.M.U.) ;
- la feuille d´accident du travail remise par votre employeur, si votre hospitalisation est liée à un accident du travail.

Si vous n´avez avec vous ni votre carte Vitale, ni votre attestation de droits à la mutuelle ou à la C.M.U., vous pouvez alors présenter :
- si vous êtes salarié(e) : votre dernier bulletin de salaire ;
- si vous êtes chômeur(se) indemnisé(e) : votre dernière attestation Assedic ;
- si vous êtes retraité(e) : votre titre de retraite ;
- si vous êtes ressortissant de l´Union européenne (U.E.) : votre carte européenne d´Assurance Maladie ou le formulaire E111 ou E112 ;
- si vous venez d´un pays en dehors de l´U.E. : la prise en charge délivrée par votre organisme de sécurité sociale.
Si vous ne pouvez fournir aucun de ces documents, votre caisse d´Assurance Maladie peut établir, sous certaines conditions, une attestation en urgence de la C.M.U. de base ou une attestation d´admission à l´Aide médicale de l´État (A.M.E.). Cette procédure se fera à votre demande ou à l´initiative de l´établissement hospitalier dans lequel vous êtes admis.

Votre séjour à l´hôpital.
Pensez également à présenter certains documents utiles :
- votre carnet de santé ;
- votre carte de groupe sanguin et rhésus ;
- les courriers de votre médecin traitant ;
- les résultats de vos éventuels examens (radios, résultats d´analyse...).

Pendant et après votre hospitalisation.
Après votre arrivée à l´hôpital et l´enregistrement de votre dossier personnel, le service des admissions vous remettra un bulletin de situation ou d´hospitalisation. Ce document est très important, car il fait office de justificatif d´arrêt de travail et permet à votre caisse de vous verser les indemnités journalières auxquelles vous pouvez avoir droit.

Vous devez l´adresser dans les 48 heures suivant votre hospitalisation à :
- votre caisse d´Assurance Maladie ;
- votre employeur, si vous êtes salarié ;
- votre agence Assedic, si vous êtes chômeur indemnisé.
Si votre état de santé ne vous permet pas de respecter ce délai de 48 heures, les services hospitaliers effectueront les démarches nécessaires.
Lorsque vous quitterez l´hôpital, l´établissement vous délivrera un bon de sortie que vous devrez adresser à votre caisse d´Assurance Maladie dans les plus brefs délais.
Votre arrêt de travail (établi par le bulletin de situation) prend alors fin. Si votre état de santé le nécessite, le médecin hospitalier ou votre médecin traitant vous prescrira un nouvel arrêt de travail à adresser à votre caisse d´Assurance Maladie et à votre employeur.




Besoin d'un renseignement ?
Nous vous rappelons
immédiatement !

Les informations ne seront exploitées qu'à des fins de traitement de votre demande et resteront strictement confidentielles. En application de la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Vous pouvez exercer ce droit en nous écrivant à l'adresse suivante : Open Finance - 90, Avenue Thiers - 33100 BORDEAUX.